Usages de la mémoire

Collection dirigée par Luba Jurgenson

 

Selon le schéma classique des historiens et sociologues, la mémoire se stabilise en récit historique en perdant son lien avec le présent et en s’étayant sur des supports institutionnels au-delà du groupe concerné. Or, l’actualité nous met en présence d’un processus inverse. Depuis le remodelage de l’espace européen géographique, mental et politique, lié à la disparition de l’URSS, des expériences traumatiques anciennes sont détachées par des acteurs publics du corps de l’Histoire pour être propulsées dans la mémoire des groupes concernés dont cette prise en charge nouvelle des contenus « archivés » constituera la nouvelle identité.
Il est donc urgent d’interroger les usages et les mésusages de la mémoire. Au-delà des politiques mémorielles, nous souhaitons proposer une réflexion sur l’espace public, intellectuel et celui de la création de même que ceux, privés, familiaux et informels de la vie quotidienne.
Nous avons choisi pour cela une approche pluridisciplinaire. La collection est ouverte aux champs disciplinaires tels que sociologie, anthropologie, histoire, littérature, philosophie, psychanalyse et autres.
Nous privilégions l’analyse des expériences mémorielles liées aux événements survenus en Europe et ses marges au XXe siècle quel que soit leur lieu de recomposition.

S'abonner à Usages de la mémoire